PROGRAMME DE BOURSES MWALIMU NYERERE DE L’UNION AFRICAINE POUR LES CANDIDATS AYANT UN HANDICAP PHYSIQUE

Le programme de bourses « Mwalimu Nyerere » de l’Union africaine a été lancé en 2007 dans le but de contribuer à la production et à la rétention du capital humain de haut calibre de l’Afrique pour le développement durable du continent dans des filières fondamentales du développement, tout en favorisant l’intégration régionale grâce à la mobilité intra-africaine des étudiants.Le programme de bourses vise à permettre aux jeunes Africains d’étudier dans les universités africaines de premier plan avec une convention ayant force obligatoire pour les bénéficiaires qu’ils vont travailler dans un pays africain pendant au moins la même durée de la période de bourses d’études après l’obtention du diplôme.

Les handicaps physiques comprennent la déficience visuelle (perte de vue partielle ou totale, cécité), la déficience auditive (malentendant, surdité), la déficience motrice (limitation fonctionnelle physique partielle ou totale)

Pour encourager la participation de jeunes étudiants africains ayant un handicap physique permanent au niveau du troisième cycle dans les programmes de Masters et les aider à atteindre leurs objectifs de l’’enseignement supérieur, la Commission de l’Union africaine lance une invitation spéciale uniquement aux candidats ayant une déficience physique pour étudier dans les universités africaines qui ont des installations appropriées et de bons services pour les étudiants ayant un handicap.

Délai : 31 Mars 2015

Plus d’informations au  http://hrst.au.int/en/sites/default/files/2015%20Scholarship%20Call%20for%20Physical%20Disabilities_French_0.pdf

Publicités

Fresh look on the person with disabilities

cropped-baniere2.jpg

The definition of the word disability doesn’t have a unanimous meaning because of the diversity in the way a disability can manifest.

The United Nations Convention on the Rights of Persons with Disabilities adopted by the General Assembly in 2006 and ratified by Benin 5 July 2012, define persons with disabilities as “those who have long-term physical, mental, intellectual or sensory impairments whose interaction with various barriers may hinder their full and effective participation in society on an equal basis with others. »

The perceptions built around disability prevent these people the full enjoyment of all human rights because they are regarded as exceptions, or abnormalities.

People with disabilities are therefore people with specific needs. And this specificity gives rise in our African societies, particularly in Benin to multiple interpretations, most of which are closely linked to culture. Often, in African culture, the person with a disability is a curse, a sick person, a misfit, incompetent, the result of a punishment from the gods, a shame, in short « a corruption of the human race ». For in the words Bienvenu Bio BONI, a beninese writer, a blind  whose you will discover the story in my next articles « all people live with disabilities. They ignore the ones they do not choose to see « 

These different perceptions built around disability prevent these people the full enjoyment of all human rights because they are regarded as exceptions, or abnormalities.

In Africa, people with disabilities can languishing under the weight of socio-cultural constraints and be subjected to daily social and institutional discrimination. They can live in abject poverty, in idleness, be engaged in begging,  or even waiting for death.

The person with disabilities should avoid fatality. S /he must realize that s/he has enormous potential; s/he is competent and able to amaze the world

My blog will not be the space to deliver a theoretical discussion of the problems of people with disabilities, nor will it be the space to look at the legal framework for people with disabilities in Benin. It will rather be used to show a different side to people living with disabilities.  It will be a space that will allow the person with disabilities to trust in his/her self, to realize that s/he has enormous potential; s/he is competent and able to amaze the world, contributing decisively sustainable development to the community and nation.

This blog  is a space for you, dear readers, who give reasons not to live your life, you who think that nature is against you, you who strive against your fate.

This blog is there to reassure you that whatever your weaknesses are and where you are, you do not have a reason not to succeed. Finally, this blog wants to encourage the whole society to take a fresh look at the person with disabilities,  and to take an inclusive approach toward successful integration of all in the socio-economic, professional and political life of our country.

« Disability exists only in the eyes of others»

Nouveau regard sur la personne handicapée

cropped-baniere2.jpg

La définition du mot handicap ne fait pas l’unanimité à cause de la diversité dans la qualification (incapacité, invalidité, obstacles, barrières, stigmatisation, etc…)

Abondant dans le même sens, la Convention des Nations Unies relative aux Droits des Personnes Handicapées adoptée par l’Assemblée Générale en 2006 et ratifiée par le Bénin le 05 Juillet 2012, mettant l’accent sur la possibilité d’interaction avec l’environnement définit : « Par personnes handicapées on entend des personnes qui présentent des incapacités physiques, mentales, intellectuelles ou sensorielles durables dont l’interaction avec diverses barrières peut faire obstacle à leur pleine et effective participation à la société sur la base de l’égalité avec les autres »

Des perceptions construites autour du handicap empêchent les personnes porteuses de jouir pleinement de tous les Droits Humains car considérées comme des êtres d’exceptions.

Les personnes en situation du handicap constituent donc une couche à besoins spécifiques. Et cette spécificité donne lieu dans nos sociétés africaines et particulièrement au Bénin à de multiples interprétations qui pour la plupart tirent leur source des héritages sociaux culturels : « la personne Handicapée est une divinité, une personne malade, un inadapté, un incapable, le fruit d’une sanction venant des divinités, une honte bref une ‘corruption de l’espèce humaine’ ». Par ailleurs, selon Bienvenu Bio BONI, un écrivain non voyant béninois « toutes les personnes vivent un handicap qu’elles ignorent car animées par une validité apparente».

Ces différentes perceptions construites autour du handicap empêchent les personnes porteuses de jouir pleinement de tous les Droits Humains car considérées comme des êtres d’exceptions.

Croupissant ainsi sous le poids des pesanteurs socioculturelles et faisant objet de façon quotidienne des discriminations tant sociales qu’institutionnelles, cette couche vit dans le dénuement total, dans l’oisiveté, se livre à la mendicité, bref elle vit le handicap comme une fatalité

La personne handicapée doit éviter la fatalité.  Elle doit se rendre compte désormais qu’elle est dotée d’énormes potentialités, qu’elle est compétente et capable d’émerveiller le monde

Loin de se livrer à un exposé théorique des problèmes auxquelles cette couche est confrontée au Bénin outre les dispositions juridiques prises à leur profit, ce blog se veut un espace qui permettra à la personne porteuse du handicap d’assumer non seulement son handicap vis-à-vis de la société à laquelle elle appartient de façon entière, faire face aux nombreux problèmes auxquelles elle est confrontée en y apportant des solutions appropriées, se rendre compte qu’elle est dotée d’énormes potentialités, qu’elle est compétente et capable d’émerveiller le monde, contribuant ainsi résolument au développement durable de son milieu et de sa nation.

Ce blog est un espace aussi à vous chers lecteurs, vous qui vous donnez des raisons pour ne pas vivre votre vie, vous qui pensez que la nature est contre vous, vous qui vous acharnez contre votre sort.

Il est là pour vous rassurez que quelque soit vos faiblesses et là où vous êtes, vous n’avez pas de raison pour ne pas réussir. Pour finir, ce blog veut amener la société toute entière à porter un nouveau regard sur la personne en situation d’handicap et ceci dans une démarche inclusive pour une intégration réussie dans la vie socio-économique, professionnelle et politique de notre pays.  Car toute personne a un handicap (apparent ou non apparent)

« Le handicap n’existe que dans le regard de l’autre »